Home Augmenter la participation électorale Créer le sentiment d’appartenance
Partecipazione al voto: rafforzare il senso di appartenenza

Augmenter la participation électorale : le sentiment d’appartenance

Vous pouvez augmenter votre participation électorale comme suit :

On a pu remarquer lors de l’élection de 2012 que les inégalités de la participation au vote, dans les différents groupes de citoyens, se sont accentuées. Une étude de l’INSEE sur l’inscription et la participation électorales en 2012 nous peigne une image des disparités lors du vote.

Ainsi, alors que 93% des Français en âge de voter et résidant en métropole se sont inscrits sur les listes électorales, 12% parmi eux ne sont pas allés voter en 2012, ni aux élections présidentielles, ni aux législatives. L’étude va plus loin : Les jeunes – en particulier les hommes et ceux ayant un parent né à l’étranger- les personnes peu diplômées, les habitants des pôles urbains et les Français nés l’étranger sont moins souvent inscrits. 

Cette inégalité est surtout imputée au clivage social. En d’autres termes : L’électorat mieux situé est allé aux urnes et ceux qui sont faibles socialement ne l’ont pas fait. Que les membres d’un même milieu social se comportent de la même façon face au vote a beaucoup à avoir avec le thème « sentiment d’appartenance ».

Le sentiment d’être « nous » pour augmenter la participation électorale

Pour augmenter votre participation au vote, vous devez avoir, à côté de l’aperçu de la situation individuelle et fonctionnelle de chaque électeur, une idée des structures de votre électorat dans son ensemble. Par exemple, lors du vote du conseil d’entreprise, les travailleurs permanents et détachés n’auront pas le même attachement à votre entreprise. Dans une association, vous avez des membres actifs et passifs qui ont chacun une compréhension différente de ce qu’est l’appartenance. Vous pouvez ainsi segmenter chaque processus de vote à des groupes d’électeurs. Plus l’analyse détaillée de votre groupe d’électeur est avancée, plus vous pourrez reconnaitre les milieux et modèles dans lesquels la lassitude au vote se développe.

Pourquoi voter lorsqu’on n’appartient pas ?

Une clé à une grande participation au vote est donc la création d’un sentiment d’appartenance. Mais, comment atteindre l’appartenance et le sentiment d’être « nous »? Vous pouvez ouvrir une porte, mais la motivation à participer à un vote se produit tout seul. Vous pouvez le soutenir activement en créant un besoin de participer. Réveiller chez vos électeurs, le sentiment de vouloir appartenir par le biais d’une communication adaptée.

Demander un devis >

Le sentiment d’appartenance

  1. Transmettez le message que « chacun vote ». Les gens suivent la dynamique de groupe, nul ne veut être celui qui ne participe pas.
  2. Communiquez, dans la phase préparatoire, que la participation attendue sera plus importante que d’habitude. Ceci est aussi important pour la dynamique de groupe.
  3. Dès que vote se déroule, publiez régulièrement le nombre de personnes qui ont déjà votés. Ce genre de statistique augmente le besoin de participer.
  4. Expliquez à chaque électeur que l’ensemble est toujours composé de plusieurs éléments. Et que chaque roue, aussi petit soit-il, peut aider à donner la direction. Le sentiment, de faire partie de l’ensemble, augmente la tendance à la participation.

Astuce de POLYAS :  Lors d’un vote en ligne, vous avez la possibilité d’observer le vote en temps réel et informer vos électeurs sur l’actuel état du vote, vous renforcez ainsi le sentiment d’appartenance. Vous trouverez ici des informations sur la participation en temps réel!

Sensibilisez des groupes d’électeurs pour une participation élevée

Dans la communication avant et pendant le vote, chaque mot devrait absolument faire objet d’une attention particulière. Veuillez vérifier votre formulation afin d’être sûr que vous ne privilégiez un groupe d’électeur au détriment d’autres groupes. Créez, si possible, une information de vote adaptée à chaque groupe d’électeurs et, le cas échéant, accentuez les notifications de vote. La clé étant que les hommes, pour des raisons psychologiques, ressentent toujours le besoin d’appartenir. Ce subconscient processus peut influencer beaucoup de choses dans la communication de campagne.  Apprenez comment améliorer la communication avec vos électeurs!

A cet effet, essayer de vous adresser de la même façon à tous les électeurs. Pour cela, il peut s’avérer utile de créer un prototype pour chaque groupe d’électeurs. Prototype à partir duquel vous pourrez tester toutes les perspectives du vote. A travers ce changement de perspective, vous vous ferez une première idée des messages et arguments pertinents pour chaque groupe d’électeurs. C’est ainsi que vous pouvez créer des matériaux ce vote qui renforcent le sentiment d’appartenance et augmenteront la participation au vote.