Home Témoignages des clients L’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT)
Témoignage POLYAS : L’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT)

Témoignage POLYAS : L’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT)

L’association du corps étudiant de l’Institut de technologie de Karlsruhe (KIT), la plus grande université du Bade-Wurtemberg, a organisé en juillet 2020 des élections en ligne pour son parlement et des associations facultaires en partenariat avec POLYAS et a pu ainsi augmenter de manière conséquente la participation électorale. En raison des restrictions dues à la pandémie, le vote en ligne a représenté la seule possibilité pour le KIT d’organiser et de mener les élections en un temps relativement court.

Voter malgré le coronavirus

Lorsque des élections ont lieu au KIT, celles-ci doivent être annoncées au plus tard 48 jours avant la date de leur commencement. S’ensuit alors une préparation organisationnelle de taille, car il s’agit de collecter les listes électorales, de trouver des sponsors et de générer les bulletins de vote qui seront ensuite remis dans les urnes. Or, en raison des restrictions liées au coronavirus, le vote en présentiel du KIT qui devait avoir lieu le 16 mars 2020 a dû être annulé.

Il a donc fallu trouver un moyen pour que les élections aient lieu malgré la Covid-19.

Les élections annulées étaient déjà censées être la répétition d’autres élections, en raison d’écarts constatés lors de ces dernières. Au total, trois associations facultaires et le parlement étudiant devaient faire l’objet de nouvelles élections. En raison du retard, il a été décidé de combiner les élections à répéter avec les prochaines élections régulières, c’est-à-dire de voter à la fois pour le parlement étudiant et les associations facultaires.

Robin Otto-Tuti, responsable du Comité associatif des sciences économiques et membre du parlement étudiant en tant que président témoigne :

« Notre première idée a été de mettre en place un vote par correspondance plutôt que par les urnes. Or, comment mettre sous pli 25 000 bulletins de vote et organiser le dépouillement avec les restrictions liées à la Covid-19 ? Il aurait également fallu compter manuellement toutes les voix. Et puis, à ce moment, il était impossible d’utiliser nos espaces publics. Nous avons donc décidé d’organiser les élections en ligne. »

Vous voulez mettre en place des élections pour votre université ? Vous pouvez organiser vos élections dans le gestionnaire de vote en ligne POLYAS en quelques étapes seulement :

Commencer maintenant >

POLYAS se fait le partenaire du KIT pour ses élections en ligne

C’est un contact de la Conférence fédérale allemande des étudiants (BuFaTa) qui a recommandé POLYAS comme partenaire pour les élections en ligne du KIT. L’Université de Jena, laquelle travaille déjà depuis longtemps avec POLYAS, a également proposé de fournir des informations à titre d’orientation avant que tous les détails techniques soient discutés. La possibilité de panache et de cumul (comme par exemple, jusqu’à 5 votes par électeur) a été évoquée pour être mise en place. L’autre défi pour le KIT était de motiver les ayants droit au vote à participer aux élections en ligne. Il a finalement été décidé de mettre en place le vote en ligne POLYAS via le lien sécurisé. Ce processus permet en effet aux ayants droit au vote de se connecter avec leurs données d’accès habituelles à leur compte étudiant, pour ensuite être redirigés vers le système de vote en ligne via le lien sécurisé.

Découvrez ici comment ce procédé fonctionne >

« J’ai senti qu’il y avait là un potentiel pour augmenter la participation électorale, étant donné que les électeurs allaient recevoir un mail et pouvoir voter directement en un clic », raconte Valentin Haas, responsable de la commission électorale pour les élections en ligne du KIT.

L’ASTUCE DE POLYAS : La charte du KIT a été modifiée pour permettre le vote numérique. Découvrez comment adapter le règlement électoral de votre université pour le vote en ligne!

Une participation électorale deux fois plus importante

Au total, 21 918 ayants droit au vote ont pu faire valoir leur droit de vote sur 18 bulletins de vote du système de vote en ligne POLYAS. Et le travail d’organisation du KIT a été simplifié pour la mise en place des élections, ainsi qu’en témoigne Valentin Haas :

« En temps normal pour nous, qui représentons la commission électorale, l’accompagnement des nombreux participants représente une charge de travail conséquente. Avec le vote en ligne, nous avons certes dû nous assurer en amont que tous les documents nécessaires avaient bien été collectés, mais les élections en elles-mêmes n’ont pas généré beaucoup de travail de notre part. Les modèles à compléter étaient clairs et les bulletins de vote ont été préparés pour nous. De plus, un à deux groupes d’électeurs ont été prédéfinis à l’avance, ce qui a largement simplifié l’ensemble du processus électoral. »

Robin-Otto Tuti ajoute :

« J’ai eu des retours de nombreux étudiants disant que les élections en ligne avaient été bien plus simples pour eux aussi. Avant, pour motiver les électeurs à se rendre aux urne, il fallait toujours prévoir un café gratuit ou une glace. Or cette fois-ci, ils ont reçu toutes les informations concernant le vote via leur mail étudiant et ils ont pu tout simplement voter depuis chez eux ; en conséquence, nous avons obtenu une participation électorale bien plus importante que d’habitude avec une augmentation de 10% à 20,1%. »

Qui plus est, le décompte automatique des voix après les élections en ligne a été un bonus non négligeable dans un contexte de restrictions liées à la Covid-19.

« Le décompte manuel aurait duré au minimum une journée avec 50 à 100 volontaires et il aurait été très difficile à organiser avec les restrictions du coronavirus. », déclare Robin Otto-Tuti.

Ce à quoi, Valentin Haas ajoute : 

« Si c’était à refaire, je choisirais à nouveau le vote en ligne en raison de ses avantages pratiques. »